26 Septembre 2022

Reprise de la construction des maisons préfabriquées au Camp Tshatshi (Sammih Jammal)

Économie le 02/08/2022 à 06h02
Reprise de la construction des maisons préfabriquées au Camp Tshatshi (Sammih Jammal)

La société Samibo est de retour au Camp militaire Tshatshi après la libération de son patron Sammih Jamal, deux ans après la suspension des travaux de construction des maisons préfabriquées. Selon son promoteur, la fin des travaux pourrait intervenir dans deux mois.

"J’ai choisi les meilleures sociétés pour le montage de ces maisons. Nous allons monter 90 maisons au Camp Tshatshi. Nous ne ferons même pas deux mois pour les terminer. Après cette étape du camp militaire Tshatshi, je veux immédiatement me consacrer aux travaux de Mbuji-Mayi et Kananga", a déclaré Sammih Jammal.

"Il y a presque 400 ou 500 conteneurs qui sont arrivés en Angola et en Tanzanie, puisque j’ai le monopole dans ce secteur à travers la RDC, le Congo-Brazzaville et l’Angola. J’ai passé près de deux ans en prison, je ne sais pas si ces articles commandés ont été volés. Je ne le souhaite pas. J’ai envoyé dans chaque pays 167 conteneurs. Avec la deuxième société, j’ai payé un acompte de 200.000 dollars".

C’est la société Samibo qui monte les maisons préfabriquées au Camp militaire Tshatshi. C’est la même société qui fera ce travail à Mbuji-Mayi et Kananga.

"Je suis le doyen des Libanais en RDC. Si j’étais malhonnête, je ne gagnerais pas de nouveau un contrat de 3 mille maisons pour les militaires et policiers. Plus de 2 millions de dollars m’ont été versés et j’ai immédiatement amené 31 conteneurs depuis un an et demi en RDC qui sont au port de Matadi. Il me reste à acheter 2.903 maisons. Le solde de la somme a été bloqué", révèle Sammih Jammal.

Dès que l’argent sera versé, "nous allons entamer les travaux de construction des maisons préfabriquées dans la ville de Mbuji-Mayi. J’attends ce deuxième versement", a déclaré très confiant Sammih Jamal.

Il y a deux types de maisons qui sont en construction. Des maisons basses dont la pièce revient à 30.000 dollars et des maisons en étages pour 45.000 dollars américains. En Afrique Centrale, la société Samibo a le monopole des maisons préfabriquées de ce type en RDC, en République du Congo et en Angola pour une période de 10 ans.

Par Cyrille M Milandou
Dans la même rubrique
  • « Je vais continuer à traquer encore avec beaucoup de fermeté" les détourneurs » (Alingete)

    le 22/09/2022 à 15h18

  • De nouvelles mesures pour le transport du carburant au Kongo Central (Ministre)

    le 17/09/2022 à 20h12

  • « Cette augmentation prouve que nous allons vers l'arrêt de la subvention » (Pétroliers)

    le 17/09/2022 à 20h10