28 Septembre 2020

Ronsard Malonda, entériné président de la CENI.

Politique le 02/07/2020 à 21h27
Ronsard Malonda, entériné président de la CENI.

L’assemblée vient d’entériner le proces verbal de la désignation par les confessions religieuses de Ronsard Malonda (photo) comme président de la CENI.

L’assemblée n’a qu’un rôle d’entérinement selon l’article 12 de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI.

Elle va maintenant transmettre le nom de Ronsard Malonda (désigné par vote après absence de consensus par 6 votes des 8 confessions religieuses) au président de la république, l’autorité responsable de la nomination, pour dispositions pratiques.

L’église catholique, qui avait pourtant pris part au processus de désignation initié par l’assemblée nationale, s’est depuis insurgé du fait que Ronsard Malonda, qui a pourtant rempli tous les critères de désignation, ait été désigné parce qu’il faisait partie de la CENI organisatrice des élections de 2018.

Ronsard Malonda, 44 ans, en était le secrétaire technique.

Il devrait diriger la centrale électorale pour un mandat de 5 ans.



Procédure cachottière

Opposée à la façon de faire du bureau du parlement, le député UDPS Tony Mwaba dénonce sur Twitter « une procédure cachottière, la plénière de ce jeudi 02 juillet vient d'adopter ce soir le rapport Soni Kafuha entérinant Mr Ronsard Malonda comme President de la CENI ».

Tony Mwaba se demande « pourquoi cet empressement avant l'examen du rapport de la CENI et les réformes idoines? »

Une question aussi posée par de nombreux observateurs aux confessions religieuses, pourquoi avoir accepté de passer à la désignation hier et, comme c’est le cas pour l’église catholique, réfuter un choix effectué sur des règles établies depuis bien longtemps.

Dans son homélie du 30 juin, le cardinal Fridolin Ambongo a invité le peuple à se tenir prêt à s’opposer aux projets de la majorité parlementaire de prendre le contrôle de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en prévision des élections de 2023, et de contrôler le système judiciaire.




Dans la même rubrique
  • Le Chef de l'Etat doit convoquer les consultations nationales (Bahati)

    le 26/09/2020 à 23h16

  • La sortie officielle du parti de Moïse Katumbi pourrait avoir lieu à Kisangani (Kalombo)

    le 26/09/2020 à 22h55

  • Pierre Lumbi, premier lauréat du prix Bakanja-Kimbangu du CLC

    le 26/09/2020 à 20h47