29 Janvier 2022

Réchauffement climatique, « la RDC ne mobilisera que 2 milliards de dollars d'ici 2030 » (Kazadi)

International le 04/11/2021 à 15h29
Réchauffement climatique, « la RDC ne mobilisera que 2 milliards de dollars d'ici 2030 » (Kazadi) "À l'allure actuelle, avec la tendance actuelle, à l'horizon 2030, nous n'aurons mobilisé qu'autour de 2 milliards de dollars au maximum. Ce qui est de loin, insuffisant par rapport aux 48 milliards de dollars évalués par le pays comme besoin", confie Nicolas Kazadi, ministre des Finances, invité de l'ÉDITION SPÉCIALE, sur TOP CONGO FM, depuis Glasgow, en Écosse où se tient la conférence internationale des Nations-Unies sur le réchauffement climatique, la COP26.

500 millions de dollars, un signal
 

"C'est vrai qu'aujourd'hui, nous avons pu avoir cet engagement de financer 500 millions de dollars sur les 5 prochaines années, spécifiquement, sur l'Initiative de protection des forêts d'Afrique centrale (CAFI) pour la protection des forêts du bassin du Congo, c'est peu mais en même temps, c'est un signal", consent tout de même l'argentier Congolais. 

Et pour cause, indique-t-il, "le précédent cycle CAFI a porté sur 200 millions de dollars qui ont été dépensés et achevés l'année passée. Aujourd'hui, il y a un petit progrès".  

Nicolas Kazadi estime que "la différence est que l'engagement des donateurs qui sont aujourd'hui pilotés par l'Allemagne et la Norvège, c'est qu'ils donnent 500 millions de dollars immédiatement et ensuite, ils s'engagent à contribuer à la mobilisation des ressources additionnelles, déjà dans la période de 5 premières années et enfin, ils s'engagent davantage pour les prochaines années. L'engagement global porte sur une dizaine d'années. Nous travaillons sur cette base là".

Préparé à utiliser l'argent
 

Et certes, "le défi que nous avons, c'est d'atteindre ce montant (48 milliards de dollars ) mais si nous l'avons, il faut le dépenser efficacement", prévient-il.

Car, indique le mnistre Congolais des Finances, "le plus dur, ne pas de mobiliser l'argent, le plus dur c'est d'être préparé à utiliser cet argent. Ça demande beaucoup de travail.
Nous sommes en train de travailler pour renforcer nos systèmes, mobiliser davantage et efficacement et apporter des résultats
", lance-t-il.

Par conséquent, "il faut continuer de travailler, convaincre, interpeller les partenaires et on pourrait y arriver", poursuit Nicolas Kazadi avant d'annoncer que son "ministère fait une étude sur les potentiels de mobilisation de la finance verte justement pour avoir un aperçu complet de là où nous nous positionnons aujourd'hui et qu'est-ce nous pouvons espérer demain pour accompagner le financement de toutes ces politiques. Les premières conclusions préliminaires seront disponibles au courant à la fin de ce mois" de novembre.

Dans l'immédiat, "nous avons constaté que sur 26 guichets possibles identifiés en Afrique sur le financement vert, il n'y a que 6 qui interviennent en RDC alors que la RDC est quand même le pays le plus concerné par la question (des compensations) par rapport à son potentiel. Le CAFI (groupe de bailleurs qui financent la protection des forêts)
qui est le plus important en RDC, à l'échelle africaine, ne se positionne que 7ème. Ça veut dire que c'est un peu curieux de constater que nous qui sommes le plus concernés, qui avons 60% des forêts tropicales humides du continent, n'avons que si peu de place dans l'échelle de financement"
, regrette encore Nicolas Kazadi.

"Il faut se poser la question pourquoi il en est ainsi. Ce qu'il y a un problème, il faut qu'on identifie tous les éléments de blocage qui font qu'on n'arrive pas à  mobiliser au niveau où on devait mobiliser et à délivrer comme on devrait délivrer
", lance-t-il avant de finir sur une note positive : "il y a des raisons d'espérer qu'on fasse des progrès rapides et significatifs si, vraiment, nous continuons dans l'élan actuel".


Éric Lukoki
Dans la même rubrique
  • Coup d’état au Burkina Faso, Félix Tshisekedi exige la libération du président Kabore

    le 25/01/2022 à 08h59

  • Décès de Monseigneur Desmond Tutu

    le 26/12/2021 à 09h24

  • « C'est la 1ère fois que la RDC soit représentée par son Chef de l'État à une COP" (Bazaïba)

    le 04/11/2021 à 15h26