15 Août 2022

Lumumba inhumé, deuil de 61 ans levé (Tshisekedi)

Politique le 01/07/2022 à 03h01
Lumumba inhumé, deuil de 61 ans levé (Tshisekedi) ''Ce deuil que nous levons aujourd'hui interpelle la conscience Congolaise à saisir le sens de son histoire, à se réconcilier avec elle, afin que celle-ci habite le Congo,'' déclare, le président Félix Tshisekedi, lors de la clôture des cérémonies funéraires du tout premier Premier ministre Congolais Patrice Emery Lumumba et son inhumation à son mémorial érigé dans la commune de Limete à Kinshasa, en présence de plusieurs officiels dont le président du Congo Brazzaville Dénis Sassou Nguesso.

Après l'observation de trois jours de deuil national pour rendre hommage à ce héros national, assassiné sauvagement avec ses campagnons six mois après l'indépendance,  le Chef de l'État estime que ''le peuple Congolais peut se faire l'honneur d'offrir une sépulture à son illustre Premier ministre qui n'en avait jamais eu".

Ceci, ''non seulement au mépris de la tradition Congolaise qui exige que soient organisées funérailles et deuil rituel pour assurer le passage du défunt dans l'au-delà, mais également de cette croyance qui stipule qu'une âme sans sépulture soit condamnée à une errance sans fin".

Ce jour mémorable, poursuit Félix Tshisekedi, se veut donc ''l'épilogue de la très longue démarche du retour de ce père de notre indépendance. Il nous donne enfin l'occasion, en tant que peuple, d'accomplir le devoir que nous prescrivent les traditions millénaires léguées par nos ancêtres et de lever ainsi en compagnie de la famille Lumumba ce deuil entamé il y a 61 ans".

Cérémonie très significative

''La présente cérémonie de déposer la dépouille de notre héros national dans ce reposoir que je préside aujourd'hui n'a rien d'un banal rituel funéraire
,'' rappelle le président de la République alors qu'une frange de l'opinion semble banaliser non seulement le rapatriement de la relique de notre héros national, mais aussi les différentes cérémonies organisées dans sa tournée dans la Tshopo, Haut-Katanga et Sankuru pour honorer la mémoire de ce nationaliste de première heure.

''Devenant le sanctuaire de notre mémoire collective, le présent mémorial Patrice-Emery Lumumba est d'abord le lieu d'affirmation de notre foi en notre propre capacité à construire par nous-mêmes notre grande nation,'' souligne le Chef de l'État 

Alors que ce jour, jeudi 30 juin coïncide parfaitement avec le jour de notre indépendance, le jeudi 30 juin 1960, il exhorte le peuple congolais à se mobiliser "pour faire de ce mémorial le lieu du renouvellement de notre engagement individuel et collectif. L'engagement à parachever le noble combat qu'il avait entamer, à garder et protéger les valeurs pour lesuelles il a donné sa vie".

Pour le président de la République, ''la cérémonie de ce jour ne peut donc revêtir tout son sens et tout son éclat que si elle donne l'occasion à chaque congolais, à chaque congolaise, de se laisser interpeller par les dernières paroles de Lumumba à ses enfants".

Et de citer : ''à mes enfants que je laisse et que peut-être je ne reverrai jamais, je veux qu'on dise que l'avenir du Congo est beau et qu'il attend d'eux, comme il attend de chaque congolais d'accomplir la tâche sacrée de la reconstruction de notre indépendance et de notre souveraineté''.

C'est dans cette optique, qu'il invite le peuple Congolais, à faire de ce mémorial Patrice-Emery Lumumba ''un lieu de recueillement susceptible de raviver l'idéal patriotique et républicain, sublimé par les gestes ainsi que les paroles de notre héros national. Ayez à cœur d'honorer ce mausolée autant que vous le pouvez, soit par vos visites et vos recueillements, soit à distance dans la réverbération de vos souvenirs afin que la flamme de l'amour du Congo qui brûle ici reste toujours vive et qu'elle ne s'éteigne jamais".


Hommage à ceux qui ont matérialisé cet événement


C'est dans ce contexte qu'il se saisit de cette circonstance pour rendre hommage ''à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté qui ont rendu possible la matérialisation de ce moment historique".

Sa pensée va d'abord ''à la famille biologique de notre héros national, par delà les épreuves d'une disparition cruelle, cette famille a connu et traverser une longue période d'une insupportable absence sans jamais se départir de sa dignité. En cela, elle a démontré à la face du monde sa pleine adhésion, sa pleine communion avec Patrice Emery Lumumba''.

À qui il réitère ''la reconnaissance de la nation toute entière, fière de s'associer à l'héritage politique et spirituel légué leur illustre ailleuil".

Félix Tshisekedi remercie également le peuple Belge, plus particulièrement le Roi Philippe et le Premier ministre Alexander De croo, ''non seulement pour la part déterminante prise par la Belgique, à travers notamment ses universitaires, ses parlementaires et ses leaders d'opinion mais surtout pour avoir contribué au rétablissement de la vérité sur ce triple assassinat" de Lumumba et ses deux compagnons Morice Mpolo et Joseph Okito.

Il estime que ''c'est seulement après avoir dit la vérité, établi la responsabilité des uns et des auttes que nous pourrons ensemble, congolais et belge, entamer l'étape déterminante du pardon, de la justice et de la réconciliation véritable et définitive".

Après le discours du Chef de l'État, la dépouille du premier Premier ministre congolais, conduit dans un cercueil de bois noir massif de près de 150 Kg, a été déposée au mémorial Patrice-Emery Lumumba, aménagé sur la place échangeur de Limete à Kinshasa.


Dieumerci Lusakumunu

Dans la même rubrique
  • « J'ai été rassuré que les élections auront lieu en 2023 » (Anthony Blinken)

    le 10/08/2022 à 22h36

  • Le FCC s'oppose à une rencontre Diongo, Kabund et Joseph Kabila (Luhulu)

    le 09/08/2022 à 01h07

  • Jean-Marc Kabund refuse de répondre à l'invitation de Christophe Mboso

    le 09/08/2022 à 01h01