5 Juillet 2022

Les « rebelles » repoussés par les FARDC

Grands lacs le 25/05/2022 à 17h32
Les « rebelles » repoussés par les FARDC « La position des forces armées de la République démocratique du Congo, située dans le versant ouest de la montagne de Karisimbi à KiBumba, à 20 km à l’est de la ville de Goma, a été attaquée la nuit de lundi 23 à mardi 24 mai à 3h du matin. Les combats se sont poursuivis jusqu’aux petits heures du matin et les forces loyalistes ont repoussé l’ennemi », annonce un communiqué des FARDC.


Face à qui combattent elles?

Dans ce communiqué les forces loyalistes qui documentent les armes qu’elles ont récupérées, annonce aussi que d’autres de ses positions « ont été une fois de plus attaquées la journée du mercredi 25 mai… ».

Dans le communiqué, elles annoncent cependant que « déterminées à ne laisser aucun centimètre du territoire national à qui que ce soit, elles se comportent de manière professionnelle sur le terrain ainsi bien aussi bien à Jimena qu’à Kibumba ». 

Elles s’interrogent cependant sur l’identité des troupes à qui elle a à faire face, « au regard des armes et des effets militaires récupérées…, non utilisés ni par les FARDC, ni par les terroristes du M23 ».

Le général Constant Ndimba (photo), gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, Commandant des opérations, « a saisi le mécanisme conjoint de vérification élargi de la conférence internationale pour la région des Grands Lacs pour les investigations sur l’origine de ses graves incidents ».

Qualifiant la situation de très préoccupante, le Gouverneur « appelle la population au calme, à la vigilance, à ne pas céder à la panique, à faire totalement confiance à l’armée et à dénoncer toute présence suspecte auprès des forces de défense et de sécurité ».

Dans le passé, les autorités de la province sous état de siège avait accusé l’armée rwandaise d’être en appui des rebelles. 

« On ne comprend pas comment les rebelles résistent à la puissance de feu de l’armée régulière », avaient déclaré à TOP CONGO FM, des sources de la société civile qui accusent l’armée rwandaise d'avoir participé aux combats.
Dans la même rubrique
  • « Le silence de Joseph Kabila est bénéfique pour la RDC » (Makila)

    le 01/07/2022 à 03h01

  • Jules Monyere arrêté avec et 7 autres jeunes pour incitation à la haine tribale (Police)

    le 23/06/2022 à 12h29

  • Déploiement imminent de la force régionale de l'Afrique dans l'Est (Présidence)

    le 21/06/2022 à 22h47