6 Février 2023

Les problèmes sociaux (des FARDC) sont désormais les miens (Tshisekedi)

Grands lacs le 08/12/2022 à 17h12
Les problèmes sociaux (des FARDC) sont désormais les miens (Tshisekedi)

"Soyez concentrés pour la défense de la patrie. Pour vos familles, votre alimentation, vos conditions sociales, je m'en charge. Restez concentrés au front. Je suis content que vous soyez prêts à mourir pour le pays, répondant à mon appel. La patrie doit vous être reconnaissante. Tous vos problèmes sociaux sont désormais les miens", rassure le président de la République, qui s'est rendu à la base militaire de Kitona à Moanda au Kongo Central où sont formées les nouvelles recrues des FARDC.

"Je suis venu vous rendre visite pour vous remercier pour tout ce que vous faites pour le pays. Votre travail a beaucoup d'importance et de valeur. Nous, autorités, devons être plus attentionnés sur votre travail et sur vos familles. Si ça ne va pas dans vos familles, votre travail ne marchera pas non plus", estime Félix Tshisekedi, qui s'exprimait en Lingala.

"Notre priorité est votre bien-être et celui de vos familles. Soyez rassurés, nous avons tout pris en charge. Soyez disciplinés. Le civil Congolais est un frère qui a besoin d'être protégé, pas un ennemi. Offrez-vous entièrement, sacrifiez-vous pour le pays. Il ne faut jamais trahir notre pays. Toutes ces guerres sont le fruit de la jalousie dont nous sommes victimes", exhorte le Chef de l'État.

"Sachez que votre commandant suprême ne dort pas sans penser à vous. Je sais que notre pays a beaucoup d'ennemis. Ils veulent que nous n'évoluons pas pour qu'ils continuent à prospérer. Tout ceci doit changer", tonne Félix Tshisekedi.

Moins de promesses, plus d'actions

"Depuis mon accession au pouvoir, j'ai placé toute mon intelligence et toute ma force dans l'armée pour que vous soyez dans de bonnes conditions", rappelle Félix Tshisekedi.

"Je ne vous ferai pas beaucoup de promesses. Je préfère agir. Vous verrez vous-même comment notre armée va reprendre sa valeur d'antan et fera peur à tout ennemi qui tentera de nous agresser", projette-t-il.

"Vous êtes là pour défendre la patrie et les Congolais. On a assez blagué avec le Congo, juste parce que notre armée était désorganisée avec des militaires dont le moral était bas. Il y a désormais un changement. Le Congo appartient d'abord aux Congolais. Pour que le pays soit respecté, notre armée doit être forte".

Par Barick Bwematelwa
Dans la même rubrique
  • « La RDC ne se laissera pas faire » après l'attaque de son avion de chasse par le Rwanda (Muyaya)

    le 24/01/2023 à 23h22

  • Refus du M23 de se retirer des territoires occupés, « la RDC se défendra par tous les moyens » (Lutundula)

    le 21/01/2023 à 15h50

  • « Le problème de l'insécurité dans les Grands lacs, c'est le Rwanda » (Tshisekedi)

    le 21/01/2023 à 15h48