5 Juillet 2022

"Les Armées Congolaise et Ougandaise déjà en opération conjointe de terrain" (Muyaya)

Grands lacs le 02/12/2021 à 14h16
"Comme le requiert la stratégie militaire, après les opérations de frappes aériennes il faut procéder au nettoyage. En début d'après-midi (mercredi), nos forces armées ont été rejointes par les forces spéciales de l'Armée Ougandaise pour traquer ensemble en profondeur les forces négatives", annonce le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya (Photo), lors d'un briefing presse tenu dans la soirée du mercredi .

"Vous avez suivi hier (mardi) dans la matinée qu'il y a eu des tirs d'artillerie et des frappes sur les cibles qui ont été identifiées en République démocratique du Congo. Nos hommes étaient sur le terrain appuyés par les forces armées de la République Ougandaise parce que nous avons convenu ensemble de mettre fin à l'aventure des ADF qui sont des Ougandais et viennent de l'Ouganda mais qui endeuillent plus la RDC".

Coalition contraignante
 

Alors que plusieurs voix se lèvent pour dénoncer cette coopération militaire dans la traque des ADF, au regard des antécédents qui opposent les deux nations, le ministre de la Communication et Médias rappelle que ''mondialement, le terrorisme est combattu en coalition. Nous, République Démocratique du Congo, nous ne pouvons pas rester en marge de cette dynamique mondiale parce qu'il faut des coalitions pour y mettre fin", explique-t-il.

Patrick Muyaya dit comprendre ''les préoccupations, les craintes de certains de nos compatriotes à l'annonce de ces opérations. Nous le comprenons du fait du passé, mais nous avons fait le choix d'avancer parce que nous voulons faire de la région des Grands lacs une région pivot du développement en Afrique".

Et de rappeler : "vous connaissez vous-même le rôle central que joue la République démocratique du Congo et n'oublions pas que le président Félix Tshisekedi est le président en exercice de l'Union Africaine".

Après avoir démenti lors d'un briefing presse une information publiée par un média français selon laquelle la RDC aurait autorisé aux troupes Ougandaises de pénétrer le territoire Congolais dans le cadre d'une opération conjointe contre les ADF, Patrick Muyaya avait quand même prévenu le lundi 29 novembre que ''dans la suite du travail de mutualisation des renseignements en cours (avec l’Armée Ougandaise) depuis plusieurs mois, le peuple Congolais sera informé sur les actions ciblées et concertées envisagées avec l’Amée Ougandaise pour combattre les terroristes de l’ADF, notre ennemi commun".

24 heures après, soit dans la matinée du 30 novembre, Patrick Muyaya avait révélé à travers son compte twitter que ''comme annoncé, les actions ciblées et concertées avec l’Armée ougandaise ont démarré aujourd’hui avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie à partir de l’Ouganda sur les positions des terroristes ADF en RDC".

Une information confirmée par le porte-parole de l’Armée Ougandaise qui a évoqué notamment des ''frappes aériennes et d'artillerie conjointes contre les camps des ADF avec nos alliés Congolais".


Dieumerci Lusakumunu

Dans la même rubrique
  • « Le silence de Joseph Kabila est bénéfique pour la RDC » (Makila)

    le 01/07/2022 à 03h01

  • Jules Monyere arrêté avec et 7 autres jeunes pour incitation à la haine tribale (Police)

    le 23/06/2022 à 12h29

  • Déploiement imminent de la force régionale de l'Afrique dans l'Est (Présidence)

    le 21/06/2022 à 22h47