27 Novembre 2020

Le Parc de Virunga financièrement autonome d'ici 2030 (Châtaigner)

Environnement le 26/10/2020 à 14h16
Le Parc de Virunga financièrement autonome d'ici 2030 (Châtaigner)

"Nous sommes en train de passer du modèle de subvention d'aide au modèle de développement économique propre au Parc national de Virunga. Entre 2025 et 2030, le parc aura son autonomie financière", annonce l'ambassadeur de l'Union européenne en RDC.

Au cours d'un point de presse tenu à Kinshasa, Jean-Marc Châtaigner, accompagné du DG de l'Institut Congolais pour la conservation de la nature (ICCN), a rappelé que "l'enjeu pour l'UE est d'apporter du poisson, et surtout d'apprendre à pêcher le poisson et donner des capacités au parc de pouvoir se développer et continuer sans l'aide de l'Union européenne afin que nous puissions porter notre effort vers d'autres parcs de la RDC et de l'Afrique".

L'appui financier de l'Union européenne au Parc national de Virunga est d'environ 65 millions d'euros. Grâce à ce financement, les gestionnaires de ce Parc ont notamment créé des centrales hydro-électriques qui "vont booster l'économie du parc et de toute la province".


Principal bailleur des fonds 

"Le barrage d'Inga seul ne peut pas couvrir tous les milieux ruraux de la RDC avec le courant. Mais toutes ces micro centrales vont aider à produire de l'électricité rurale qui va booster l'économie du pays. Et notre bailleur (UE) a compris cela", affirme le Directeur général de l'ICCN, Cosma Wilungula, qui salut cette contribution de l'UE, soutenant le Parc national de Virunga depuis 1988.

Zone protégée la plus riche en biodiversité d’Afrique, le Parc National de Virunga existe pour protéger un tiers des gorilles de montagne restants au monde, ainsi que plus d’un millier d’espèces d’animaux, comprenant ses mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens.

Par Myriam Iragi
Dans la même rubrique
  • La réserve de biosphère de Yangambi à Tshopo dotée de la première tour à flux

    le 18/10/2020 à 08h00