27 Octobre 2020

Le gouvernement déterminé à relancer le secteur touristique en RDC (Ministre)

Le gouvernement déterminé à relancer le secteur touristique en RDC (Ministre)

''La RDC a levé l’option de relancer son secteur touristique. C’est dans cette perspective qu’un Plan d’urgence de la relance du secteur touristique post Covid-19 a été adopté par le Conseil des Ministreset qui met un accent particulier sur la promotion et le développement du tourisme domestique'', affirme Yves Bunkulu.

Dans un discours adressé à la nation, à l'occasion de la journée mondiale du Tourisme, célébré le 27 septembre, Yves Bunkulu (Photo) indique que cette décision est prise parce que ''le secteur du tourisme a été parmi les plus frappés de plein fouet par les conséquences dues à cette pandémie à covid-19''

Célébré sur le thème Tourisme et Développement rural, cette journée mise sur ''la prise en compte de l’importance du développement rural dans les politiques publiques à travers le monde et ses interactions avec les mouvements des populations, le développement des infrastructures, les activités des zone urbaines, entre autres''.

RDC, première destination touristique 

Le ministre du Tourisme explique que, de manière concrète, il s'agit d’une part ''de mettre un accent particulier sur des actions à mener allant dans le sens d’inviter les Congolais à faire de leur pays la première destination touristique''.

D’autre part, ''il faut mettre en exergue l’existence d’énormes potentialités tant touristiques qu’économiques en vue d’en favoriser l’exploitation par des capitaux et investissements privés''.

Il révèle qu'''en marge de la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme, plusieurs activités sont prévues afin de stimuler la population à consommer l’offre touristique locale, et encourager davantage d’investissements dans le secteur et amener les Opérateurs déjà actifs à développer la qualité de leurs offres''.

Tourisme, facteur de développement

"Le tourisme est bien placé pour apporter une contribution significative à la création des débouchés tout le long de la chaîne de valeur économique et sociale en dehors des milieux urbains. Particulièrement en milieu rural''.

C'est dans cette logique qu'il précise que "'le tourisme n’est pas qu’un simple divertissement impliquant le mouvement des personnes vers des lieux situés en dehors de leur environnement habituel, mais il est surtout un moteur de la croissance économique, un outil efficace de réduction de la pauvreté''.

Il rappelle que "c'est aussi la vision du Chef de l’Etat qui tient à développer le tourisme dans notre pays. C’est dans ce cadre que ce secteur est repris dans le programme du Gouvernement du Premier Ministre comme le 7é pilier de diversification de l’économie Congolaise''.

C'est pourquoi ''mon ministère s’emploiera, avec la collaboration des partenaires divers, à relever le défi en exploitant toutes les possibilités qu’offre le potentiel touristique en vue de créer de nombreux emplois et opportunités d’affaires''.

C'est ke 27 septembre de chaque année que le monde célèbre la Journée mondiale du tourisme en vue de sensibiliser l’opinion publique, les décideurs ainsi que les opérateurs Socio-économiques sur l’impact du tourisme dans le développement durable à travers le monde.


Dieumerci Lusakumunu

Dans la même rubrique
  • Plusieurs morts dans l'effondrement d'un pont sur la rivière Kasaï

    le 25/10/2020 à 08h42

  • La SNEL explique ses problèmes d'électricité à Kinshasa

    le 19/10/2020 à 13h47

  • Victimes des violences armées, plus de 5 000 élèves privés d'école en Ituri (Député)

    le 18/10/2020 à 08h00