5 Juillet 2022

Il faut mettre immédiatement fin aux combats (CENCO)

Grands lacs le 28/05/2022 à 18h09
Il faut mettre immédiatement fin aux combats (CENCO)

"La CENCO demande aux belligérants de revenir à la raison. Qu'ils mettent fin dans l'immédiat à cet énième combat qui ne fait qu'enfoncer le peuple Congolais dans la misère. Les armes n'ont jamais été une solution efficace aux revendications fussent-elles politiques", exhorte la Conférence épiscopale nationale du Congo, dans une déclaration sur la situation sécuritaire dans les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo.

"L'usage de la violence donne un semblant de paix à ceux qui l'utilisent. Il constitue en même temps une plantation des jalons pour les violences à venir. L'histoire de notre sous-région nous le rappelle bien".

Raison pour laquelle "nous demandons en même temps aux autorités compétentes et à la Communauté internationale, notamment la MONUSCO, d'user de tous les moyens à leur disposition pour que cette partie du pays recouvre la paix le plus tôt possible sans primer les responsables de ces atrocités".

Appel à la sincérité

La CENCO "s'étonne que ces affrontements surviennent juste quelques semaines après les assises de Nairobi où les Chefs d'Etat de la sous-région des Grands Lacs et les groupes armés ont pris l'engagement de conjuguer les efforts pour instaurer la paix dans l'Est de la République Démocratique du Congo".

Cette structure de l'Église catholique les "invite à être sincères et véridiques dans cet engagement en conformant leur comportement à ce qui a été décidé et proclamé. Le peuple de la région des Grands Lacs aspire à une paix durable grâce à une meilleure coopération qui puisse bénéficier aux générations actuelles et à venir".

Ni juste ni honorable

"Le peuple congolais, qui a trop souffert et dont les larmes ne cessent de couler à cause des conflits pour des intérêts partisans, se mobilise pour accueillir en juillet prochain le Saint Père, le Pape François, qui vient en artisan de paix et en tant qu'apôtre de la réconciliation".

La CENCO estime que "ce n'est ni juste ni honorable de tenter d'empêcher à ce peuple cet instant de bonheur qui sera une source de bénédiction pour notre pays la RD Congo".

Avant de clore sa déclaration, "la CENCO demande à la population congolaise d'encourager nos vaillants soldats des FARDC qui sont au front et de dénoncer toute personne identifiée comme ennemi de la paix. Que le peuple de Dieu qui est à Goma ne cède pas à la panique, qu'il continue à se mobiliser pour réserver au Saint-Père un accueil digne".

Par Barick Bwematelwa
Dans la même rubrique
  • « Le silence de Joseph Kabila est bénéfique pour la RDC » (Makila)

    le 01/07/2022 à 03h01

  • Jules Monyere arrêté avec et 7 autres jeunes pour incitation à la haine tribale (Police)

    le 23/06/2022 à 12h29

  • Déploiement imminent de la force régionale de l'Afrique dans l'Est (Présidence)

    le 21/06/2022 à 22h47