5 Juillet 2022

Candidat juge constitutionnel, Louis Mbonga retire sa candidature (Bahati)

Politique le 28/05/2022 à 18h28
Candidat juge constitutionnel, Louis Mbonga retire sa candidature (Bahati)

Modeste Bahati Lukwebo annonce le retrait de la candidature du sénateur Louis Mbonga, candidat juge constitutionnel.

"Je viens de recevoir la lettre du sénateur Louis Mbonga qui était candidat juge à la Cour constitutionnelle pour le compte du Parlement Congolais", révèle Modeste Bahati Lukwebo.

"Par sa lettre, il vient de se retirer de la course à la candidature, parce qu'il veut préserver l'honneur et la dignité du Parlement Congolais", estime le président du Sénat.

Qui annonce : "en notre qualité du président du Congrès, nous n'aurons plus qu'à transmettre un seul nom au président de la République, celui de Dieudonné Manza".

Vote en cours au Congrès présidé par Mboso

Pendant ce temps, Christophe Mboso préside les travaux du Congrès pour, selon lui, "départager les candidats (juges de la Cour constitutionnelle) demeurés en lice".

Le président de l'Assemblée nationale évoque "les dispositions de l'article 30 alinéa 5 du règlement intérieur du Congrès" pour passer au vote.

La veille, Modeste Bahati, avait "de manière unilatérale", clôturé les travaux de ce Congrès que Christophe Mboso a poursuivi ce samedi, estimant que l'ordre du jour n'a pas été épuisé.

Modeste Bahati a d'ailleurs demandé aux sénateurs de ne pas prendre part à la séance de ce samedi, estimant que "le congrès régulièrement convoqué a été clôturé" vendredi très tard la nuit.

Malgré l'appel au boycott lancé par Modeste Bahati Lukwebo, il y a 450 congressistes dans la salle, le quorum est donc atteint pou passer au vote. Dans la salle du Congrès, un seul candidat juge constitutionnel, il s’agit du sénateur Dieudonné Manza. Louis  Mbonga, l'autre candidat est absent.

Par Barick Bwematelwa
Dans la même rubrique
  • « La gestion actuelle du pays a montré ses limites » (PPRD)

    le 04/07/2022 à 14h49

  • Lumumba inhumé, deuil de 61 ans levé (Tshisekedi)

    le 01/07/2022 à 03h01

  • Le « procès cynique » des 100 jours (Vital Kamerhe)

    le 29/06/2022 à 08h45